Les gorges de Spelunca (en corse a Spilonca) sont situées en Corse-du-Sud entre les villages d'Ota et d'Évisa. Elles constituent à la fois la limite et le seul accès entre les anciennes pièves de Sevidentro et Sevinfuori.

Les gorges de la Spelunca sont traversées par le ruisseau de Tavulella qui prend le nom de Porto le port en langue corse au sortir des gorges. Dans sa traversée le Tavulella est alimenté par les eaux du ruisseau d'Aïtone, le point de confluence se situant en aval du pont génois de Zaglia.
Les gorges offrent des paysages vertigineux, dominés par un énorme rocher en haut duquel aurait existé au lieu-dit U Castellu, le château des Leca détruit au xviie siècle selon la légende locale. 

Le sentier muletier part de la route D84 à l'entrée ouest d'Évisa à 850 m d’altitude. Il emprunte le chemin de grande randonnée Tra Mare e Monti qui relie Calenzana au nord à Cargèse au sud, via Ota et Évisa. Il passe sur le pont de Zaglia enjambeant le ruisseau de Tavulella.
Le sentier se termine (côté Ota) au lieu-dit « les 2 ponts », là où la route D124 traverse la rivière Tavulella et le ruisseau Lonca. L’endroit permet le stationnement en bordure de route. Le chemin carrossable remonte, en pente douce jusqu’à Ota. Des « 2 ponts » le sentier remonte jusqu’au petit village d'Ota en passant sur un autre pont génois, le pont de Pianella. Le remarquable rocher d'Ota, Capu d'Ota (890 m), est visible depuis le milieu du sentier.

Ce sentier d'interprétation descend le long des gorges de la Spelunca très arborées et balisées par pas moins de 25 panneaux ou lutrins expliquant la faune, la flore, la construction d’un chantier muletier et la fabrication d’un pont génois. Il s’agit avant tout d’une balade culturelle, facile, qui peut être agrémentée par une halte pique-nique et un bain dans la rivière aux eaux translucides et fraîches.

Pont de Zaglia

Le pont de Zaglia, projeté en 1712, a été bâti en 1797 par le maître-maçon génois Antonio Bensa pour permettre aux bergers transhumants et aux habitants menacés par la crise des terres de se déplacer plus aisément. Il est représentatif des ponts génois. L’impressionnante ouverture de son arche s’explique par le torrentueux débit saisonnier de la Tavulella et de ses affluents. L’édification d’un pont tel que celui de Zaglia dure un ou deux ans. Parfois il faut détourner le lit de la rivière pour travailler au sec et entreprendre la grande maçonnerie de la culée. Le pont génois est un chef-d’œuvre de science des fluides, d’esthétisme et de technique architecturale ; franchir par une seule arche la rivière, les deux « culées » reposant directement sur le chaos rocheux des rives. Le tablier est en dos d’âne, dallé ou revêtu de galets de la rivière, bordé de deux parapets recouverts de longues pierres.

Le pont de Zaglia est classé Monument historique par arrêté du 1.

Pont de Pianella

Ce pont génois du xve siècle est situé sur la rivière Porto, nom pris par le ruisseau de Tavulella après sa confluence avec le ruisseau de Lonca en aval des « 2 ponts », à la sortie des gorges de la Spelonca.